Blog de Corinne Roche

Le Blog de Corinne ROCHE, Ecrivain

18 avril 2009

MONEY

Hier, j'ai vu mon banquier.
Que personne ne se méprenne sur l'emploi de ce possessif: mon banquier ne m'appartient pas. Ce serait plutôt le contraire.

En attendant mon banquier, j'ai feuilleté un de ces dépliants en couleurs sur papier glacé, qui tentent précisément de vous faire croire que la banque, avec ses multiples solutions, son ingéniosité toujours plus pointue (et surtout, toujours plus pointue que celle de ses concurrents) s'offre à vous, EST A VOUS ! 

J'ai lu attentivement la totalité du dépliant, soit l'équivalent d'un feuille 21x29,7 pendant que mon banquier, pour se faire désirer, faisait des cocottes en papier sous sa table (pensée gratuite de ma part) et j'y ai relevé les mots suivants: avantages fiscaux, financement, trésorerie, investissement, conseiller bancaire, prêts bonifiés, revenus, épargne, crédit, achat-plaisir, potentiel bousier, carte bleue, versements, placements, garantie, et beaucoup, beaucoup d'autres...

Le seul mot qui ne figurait pas dans cet univers idyllique, c'est le mot argent.
(ni bien entendu: pèze, fric, flouss, oseille, pognon, sous, ronds, tune...)

Conclusion: l'argent, c'est sale, c'est vulgaire. Ca fait souffrir. Quand on est bien élevé, on ne parle pas d'argent. Quelqu'un a-t-il une autre interprétation à proposer?

à bientôt. 

Posté par corinneroche à 12:16 - 2 - BILLET DU JOUR - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire