Blog de Corinne Roche

Le Blog de Corinne ROCHE, Ecrivain

14 septembre 2008

REMEMBER, PETIT TOTO

Oui, souviens-toi, petit Toto: j'allais te chercher à l'école, je te ramenais à la maison avec Judith. Vous goûtiez, puis vous preniez votre bain, et il y avait presque autant d'eau sur le sol que dans la baignoire. Etant d'un naturel maniaque, je me mettais à gueuler. "oh mais écoutez j'en ai ras le bol, moi! mais enfin toto fais un peu attention! arrête de faire déborder la baignoire! ce n'est pas très compliqué quand même!" alors tu me regardais avec tes yeux bleus immenses et tu disais: "Corinne, pourquoi tu cries?" ce à quoi je ne répondais rien, car je ne le savais pas moi-même. c'est vrai, ça, pourquoi je criais, dans le fond? vous étiez juste deux bambins, prenant un peu de bon temps après une journée à l'école, le cul vissé sur une chaise depuis neuf heures du matin.
Après le bain, vous transformiez le couloir de mon modeste F3 en piste de patinage, circuit des 24 heures du Mans, piste d'atterrissage, etc. Je bougonnais dans mon coin (j'adore bougonner) et tu disais: "Regarde, Corinne! on joue! Il est super ton couloir!"
Judith riait aux éclats, elle avait les yeux brillants et les joues toutes rouges. J'ai des photos pour le prouver.

Ensuite, le dîner. Je disais en soupirant (j'adore soupirer) : "bon, maintenant il faut aller faire la bouffe". en fait, c'était quand même très vite fait.
Tu faisais honneur à ma cuisine, ce qui était en soi une preuve de courage. Tu devais être le seul à manger de si bon appétit mes croq'dind pleins de colorants et de graisses poly-insaturées. (quand je vous vois maintenant, je me dis que ça vous a plutôt bien réussi.)
Ta mère revenait te chercher vers neuf heures du soir et elle demandait avec inquiétude :"ça va, il n'a pas été trop turbulent?" et même si je grognais intérieurement pour l'eau dans la salle de bains et d'autres crimes tout aussi affreux, je répondais invariablement: "Il a été A-DO-RABLE".
J'avais raison. 

Le temps a passé, je n'ai plus osé t'appeler Toto.

Tout ça pour te dire quoi ? merci d'avoir laissé un commentaire (ce n'est pas le cas de tout le monde, humhum). Surtout celui-là. Je n'en croyais pas mes yeux.
Et pour te dire aussi qu'un jour, c'est toi qui me feras la bouffe, pardon, tu me feras à dîner. Et pas des croq'dind.
J'attends ce moment avec impatience.   

A PLUS.


 

Posté par corinneroche à 15:47 - 2 - BILLET DU JOUR - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • alors, ça vient?

    je fais moi-même un commentaire de mon article, ça devient grave! simplement pour dire que la mère de Toto (oui, comme dans les histoires du susnommé) est cordialement invitée à laisser un petit mot sur ce blog, comme son fiston! Qui, lui, a eu l'audace de se lancer.
    Just for fun...

    Posté par Corinne, 26 septembre 2008 à 18:02

Poster un commentaire